Archives mensuelles : décembre 2013

Sans armes, ni haine, ni vi… ah bah si en fait

braquage Quand j’ai lancé ce blog il y a quelques mois, je l’ai introduit avec une célèbre citation

« Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus forts »

Pour ce qui sera probablement le dernier post de cette année 2013, je vais reprendre l’expression au pied de la lettre puisque un nouveau revers de fortune m’a très récemment donné l’opportunité d’envisager ma propre mort …d’assez près n’ayons pas peur de le dire !

(ce qui n’arrive tout de même pas si souvent )

AAAaaah les fêtes de fin d’année !… quand on travaille dans le commerce durant cette période c’est l’effervescence, les achats de cadeaux, les enfants surexcités, les décorations de Noël, le champagne foie gras, les braquages à main armée …La routine quoi .

Je n’écrirais pas pour raconter cette petite mésaventure, même si je suis tenté de le faire considérant le nombre de conneries qu’ont pu inventer les journaux « le dauphine » et « la tribune de Genève », c’est là qu’on se rend compte que les journalistes sont comme les mauvaises langues qui répandent les rumeurs, pressés de faire du sensationnel, ils n’ont pas le souci de la vérité. On raconte votre histoire en parlant de choses que vous avez vécues … et vous n’étiez même pas au courant c’est assez magique !

 

Sans rentrer dans les détails, je dirais simplement que ce jour là en présence des clients, deux hommes armés ont pris d’assaut la caisse centrale du magasin, et j’ai risqué mon cul pour ne pas laisser les petits copains dans la merde…

Je suis peut-être stupide mais j’ai fait ce que je devais sans hésiter, bref si j’en parle ce n’est pas pour en débattre ni pour me faire mousser.

En fait ce qui me trotte dans la tête c’est que je n’ai pas vraiment eu peur, bon une arme qui vous regarde dans les yeux ça fait quand même un petit quelque chose, mais je suis très loin d’en rester choqué, mon caleçon est resté propre, et je n’ai pas les genoux qui tremblent …

Pour être franc c’est ça qui m’empêche de trouver le sommeil depuis, à me demander même si j’étais bien présent à ce moment là !

C’est alors qu’intervient cette éternelle question, fondement rationnel qui érige tous les plus grand mystères de l’univers…  « Pourquoi ? »

Si je dresse un petit bilan annuel, je suis bien obligé d’admettre que la tendance 2013 n’a pas été fameuse… plutôt difficile même.

La réponse me parait donc assez claire, la vérité c’est qu’il faut bien plus de courage pour affronter la vie que pour affronter la mort.

C’est un constat un peu effrayant vu comme cela mais c’est pourtant vrai.

 

J’ai manqué de confiance ces derniers mois, c’était sans compter sur la médisance et la jalousie des gens ( on a tous un peu l’âme d’un journaliste quand on juge les autres ) et ma plus grande erreur aura certainement été de céder à la peur .

J’ai parfois fait beaucoup trop de mal et j’ai peur de recommencer, j’ai peur de perdre ceux que j’aime du plus profond de mon âme, peur d’aimer et de souffrir, j’ai peur de prendre le temps, d’être moi-même, d’être patient…

j’ai peur de ne pas être à la hauteur de mes envies.

 

Cette peur que j’ai traîné cette année m’aura handicapé sur beaucoup de points, elle m’a conduit à réagir de façon assez stupide mais elle m’a surtout empêché d’écouter mon cœur et de faire confiance à mon intuition.

Le résultat c’est que j’ai donné trop d’énergie à vouloir brusquer des forces que je ne maîtrise pas, et je vous le dis en toute honnêteté à trop se laisser dominer par ses peurs on ne peut vivre que dans l’angoisse et le doute, ce qui n’apporte que souffrance et désillusion…

J’ai failli passer du côté obscur de la Force, mais depuis ce braquage je crois que je commence à comprendre que quelque chose en moi est bien plus fort que la peur, parce que ce n’est pas la peur qui m’a poussé à faire ce que j’ai fait .

C’est l’espoir, une intuition qui ne m’a jamais abandonné malgré mes doutes, qui m’a poussé à me battre pour mon fils, pour ceux que j’aime, pour faire ce qui est juste.

Je ne suis pas invincible, mais quelque chose à changé, et je suis déterminé à prendre les choses en main .

Merci à ceux qui m’ont soutenu et m’ont fait confiance.

Pardon à ceux que j’ai pu blesser

 

 

Pour terminer ce petit bilan un peu égocentrique sur cette belle année 2013, un petit extrait de ce qui est pour moi le meilleur son de l’année.

 

« Yesterday is History, tomorrow’s a mystery ! I can see you looking back at me,

baby keep your eyes on me (…) »

 

« Now I say goodbye to the old me it’s already gone »

 

 

Bonne année 2014 à toutes et tous

« Mazel tov ! » ah non merde… « Joyeux Noël !! »

Salut les copines, voici que la surprise tant attendue ……[enfin moi j'ai attendu ça c'est sûr] est enfin dévoilée !

Un petit post s’impose donc, non seulement pour vous faire découvrir cette jolie petite carte de voeux, créée par mes soins et que vous pourrez commander/envoyer à mamie Germaine et pépé Lucien pour leur souhaiter la bonne année !

En faisant bien attention à ce que pépé Lucien soit sur ses appuis quand il ouvrira l’enveloppe, une syncope est vite arrivée à cause d’un afflux sanguin trop rapide !

J’entend déjà les féministes crier au sexisme … mais elles seront ravies d’apprendre que le modèle masculin est en cours de préparation !

certes en retard, faute de temps, veuillez m’en excuser d’avance !

J’ai aussi le plaisir d’inaugurer « Calé shopping » la boutique de Calé en ligne ou je mettrais en vente quelques illustrations en impressions ou tableaux, au gré de ma bonne volonté, c’est moi qui décide, je fais ce que je veux après tout et je vous emmerde …

Non je dis ça parce que je suis taquin, vous pourrez retrouver cet article soit en cliquant sur le lien ci-dessus, soit en cliquant sur le bouton Calé shopping à droite …oh et puis cherchez un peu je vais pas tout expliquer non plus !

ne tardez pas à passer commande c’est une édition limitée !

Très bonnes fêtes à tous et bonne année 2014 !!!carte

« IL » …est revenu !

nono2 copie

 

J’ai souvent entendu parler de la peur des clowns, d’ailleurs quand j’étais gosse, moi et mes frères avions particulièrement été marqués par le clown « ça » né de l’imagination de Stephen King.

Un dimanche, pas très inspiré à l’idée d’aller afficher mon sourire de courtoisie ( traduction wikipédia : hypocrite ) en compagnie de quelques collègues, je me montrais néanmoins enthousiaste en voyant le visage fort joyeux de mon fils quand il a su que j’avais un ticket VIP pour recevoir des cadeaux en avant première du jour « J ».

Des dizaines de gosses et un seul, hystérique, hurlait comme une fan de Justin Bieber…    Le mien