Archives mensuelles : janvier 2015

Nous sommes Charlie…

charlie 1

Dans le chaos de cette guerre de la « terreur » débutée un certain 11 septembre, la violence est encore venue frapper à nos portes.

En temps que dessinateur libre penseur comme tant d’autres dans le monde, je ne peux que m’indigner et pleurer le massacre de Cabu, Charb, Tignous et Wolinski et toutes les autres victimes de la tuerie de Charlie Hebdo hier matin, paix à leurs âmes.

En ces premiers instants où la « stratégie du Choc » fait son œuvre sur toi peuple de France et d’ailleurs, je ne peux m’empêcher de t’appeler à la prudence et à la méfiance.

Depuis quelques années les armes de guerre déployées dans cette stratégie ont tendance à assassiner certains fondements de notre sens du jugement moral, tâchant de sang notre lucidité .

charlie 2

 

charlie 12 copie

 

charlie 13 copie

Le fusil d’assaut médiatique t’arrose depuis 14 ans les mêmes rafales de mots…

Terroristes … Islamistes… Radicalistes… Attentats contre la Liberté…

 

Aujourd’hui peuple de France tu dis ne pas avoir peur de ces mots, ta spontanéité et ta bonté sont tout à ton Honneur, tu portes haut les couleurs de la fraternité, mais les mots et les images ont parfois plus de pouvoir que les armes, tu ne le sais pas encore mais le mal est fait dans ton cœur, et à terme ce « poison » risque d’obscurcir ton jugement en te voilant les yeux.

 

Les massacres médiatisés sont des symboles dans cette guerre de la terreur, ils sont toujours organisés dans le même but, ce n’est pas la conquête où une petite vendetta idéologique, il s’agit uniquement de pouvoir … le pouvoir de la peur.

 

En fin de compte cette peur sert TOUJOURS à légitimer les intérêts politique des hommes de pouvoir, cette peur sert déjà de bouclier flamboyant à tous les beaux parleurs de l’état, à tous les prétendants au titre de  »sauveur » des valeurs républicaines et démocratiques qui vous conduisent lentement dans les urnes !

Je ne suis évidemment pas un prophète de la vérité, je ne prétendrais jamais savoir qui organise tel ou tel attentat terroriste, et très honnêtement cela n’a pas grande importance …

Seule la mémoire du cœur est importante, alors rappelle toi peuple de France…

Rappelle toi des attentats du 11 septembre

upload.wikimedia.org_wikipedia_commons_6_6b_WTC_7_aerial_photo 890716-1097072

Rappelle toi de la traque de Ben Laden

ben-laden-mort-(2011-05-02)

 

Des armes de destruction massives en Irak

ROD0071134

 

Rappelle toi de tous ces mensonges que l’on superpose à ton regard depuis 14 ans, prends garde aux manipulations, vois ce qui doit être vu, le crime ne profite pas toujours à celui qui décharge une arme sur des innocents, il profite à celui qui s’est occupé secrètement de charger les balles et qui vient ensuite devant toi en prêchant l’unité nationale au nom de la liberté.

 

 

 

Qu’ils soient Juifs, Chrétiens, Musulmans ou simplement politiciens les hommes de pouvoir qui se parent du masque de la vertu ne servent pas les intérêts du peuple, ils ne combattent pas pour la liberté et la justice, diviser pour mieux régner telle est leur devise.

Charlie-Hebdo-Intouchables-2-la-une-640x812

 

 

Aujourd’hui nous avons passé un cap, si les mots ont toujours autant de pouvoir, si certains mots qui symbolisent nos valeurs ont été souillés de sang, c’est à nous qu’il appartient de reprendre le crayon et la page blanche, à nous de dessiner les valeurs de notre avenir.

charlie 3

 

 

 

Et je terminerais par une citation de Stéphane Hessel :

 

 

« Dans la notion d’exaspération, il faut comprendre la violence comme une regrettable conclusion de situation inacceptable pour ceux qui les subissent. Alors on peut dire que le terrorisme est une forme d’exaspération. Et que cette exaspération est un terme négatif. Il ne faudrait pas ex-espérer, il faudrait espérer. L’exaspération est un déni de l’espoir. Elle est compréhensible, je dirais presque qu’elle est naturelle, mais pour autant elle n’est pas acceptable. Parce qu’elle ne permet pas d’obtenir les résultats que peut éventuellement produire l’espérance. »
Stéphane Hessel – 1917-2013 – Indignez-vous ! – 2010, page 18