Woh Putain c’est génial !

Putain c'est génial

Alors ouiiiiii euh sous prétexte qu’il balance des petites blagues  à la sauce Patrick Sébastien, y paraîtrait que c’est de MA FAUTE si mon fils a hérité d’un sens de l’humour assez décalé ?! Enfin ‘décalé‘, disons plutôt ‘douteux‘ ! Bon on va partir sur ‘bien pourri‘ c’est plus simple…

Et ben OUI quand on a envie de sortir des vannes débiles, je vois pas pourquoi on se gênerait !!!Je l’assume, je le revendique, je suis un adepte du ‘tu l’as vu mon cul ?’, ancien médaillé de la ligue des tire sur mon doigt’, à 31 ans il m’arrive encore de dessiner des petits zizis sur les pare-brise, je me cache derrière les portes pour faire peur à ma femme, et j’en passe… je lutte à présent pour préserver ce merveilleux patrimoine .

A noter que  j’avais tout de même bien prévenu les mômes, l’humour c’est un sens essentiel, mais faut d’abord apprendre à jauger son interlocuteur et bien sentir l’ambiance dans le contexte… Sinon on à vite fait de devenir le beauf bien lourd de la machine à café ! Et ça c’est moche.

Par exemple, on évite ce genre de blague avec son instit à l’école ! Tout comme on ne tente jamais un chat-bite avec son patron le matin en arrivant au boulot ! trop risqué …même pour la beauté du geste .

Le petit  a encore des progrès à faire, mais la spontanéité est présente, avec la fougue et l’audace de la jeunesse ça passe toujours!

Si je m’en occupe il ira loin mon poulain .

Mon amie, mon amour je ne t’ai pas oubliée …

 

Ma chérie…

 

Ma plume a longuement hésité à vouloir glisser sur les pages déjà si lourdement chargées d’ actualité politique dans ton pays, simplement parce que je trouve insidieux, déplacé et irrespectueux de faire du racolage en prétendant « prêcher »  la bonne opinion politique en ton nom…

Quand bien même, depuis le début de cette campagne présidentielle 2017 non moins ridicule, mais complètement foireuse, dans l’ensemble nous avons à peu près tous bien assimilé le concept de l’enfilage à sec …

Pas besoin d’en rajouter une couche donc sur le débat « Faut-il voter Macron pour faire barrage au FN ? » ou encore « Faut-il pendre par les ongles tous les abstentionnistes ? »

Là comme ça, à chaud, j’étais plus partant pour suggérer quelques bonnes pommades contre les hémorroïdes ou autres lubrifiants … ( faudra stocker pour les 5 ans à venir )

Du coup, à défaut d’avoir un bon remède, je me suis finalement décidé à mettre un peu de sable dans la vaseline.

A quelques jours du résultat si attendu, ou redouté du scrutin du second tour, les hautes instances médiatiques et politiques livrent une bataille infernale pour faire valoir le « devoir démocratique » auprès de ton peuple toujours très indécis, pris au piège, déchiré et parfois même muet devant un choix qui s’apparente à un dilemme insurmontable.

 

Mais de quel choix parle-ton vraiment mon amour ?

Le Vote dit « Utile » est un tour de force qui se joue entre quelques candidats proposés, ou plutôt triés sur le volet par le vrai pouvoir en place, c’est à dire celui de la finance. Les programmes politiques des candidats sont des vitrines de propagande jamais menés à leur fin, notre propre constitution n’obligeant pas le gouvernement à appliquer son programme de campagne.

Le vote blanc  étant la seule véritable valeur démocratique qui puisse te donner une voix, toi qui est si déçue par les classes politiques. Celui-ci est toujours écarté des scrutins, autant qu’on te dise «cause toujours, on s’en tamponne le cul !… »

L’abstention  diabolisée par les votants rend tous leurs acteurs coupables de la montée du FN, responsables de toute la merde dans laquelle tu es à présent.

Pour le citoyen votant, frustré de la victoire de son ennemi, les abstentionnistes sont la peste de la démocratie, des ignorants apathiques, des lâches, des hypocrites irrespectueux de l’Histoire de leur pays, tournant le dos à la République et aux Hommes morts pour écrire ses valeurs.

Honte à eux, parce qu’il faut toujours désigner un coupable, pointés du doigt comme des soldats qui ne voudraient pas prendre part au combat, les abstentionnistes sont conduits à la potence sans une dernière clope ni même un procès.

 

Choisis ton camp camarade 

Il y a certes une forme d’abstention aveugle à accabler, mais dis-moi, toi la lumière de ma vie… Pour toi ce flemmard désintéressé qui ne se présente pas aux urnes , est-il moins clairvoyant que l’électeur qui vote pour le candidat d’un changement supposé ?

Qui est aveugle ? Qui est coupable? Et pourquoi, pourquoi faut-il qu’il y ai toujours un coupable sur qui se défouler ?

A cela je te répondrai que si mon camarade votant  souhaite prétendre m’enseigner la bonne conduite du citoyen modèle, est-il alors vraiment certain d’avoir en ses facultés un meilleur discernement politique que près d’un tiers de ses concitoyens indécis ?

Pense-t-il vraiment que si tous les abstentionnistes votaient ils feraient barrage à l’ennemi juré de ta Nation ?

Lui qui croit si bien te connaître, toi ma belle… peut-il vraiment lire en moi ce que je ressens pour toi ? Statistiquement les abstentionnistes sont aussi divisés que la population Française, à en croire les sondages ils sont parfois même légèrement plus nombreux à soutenir le FN plus que la droite où même l’extrême gauche…

En vérité, si jusqu’à présent j’ai toujours fait connaître ma voix en ton honneur, j’estime que le droit de vote  tel qu’il demeure à ce jour est une instrumentalisation perverse de ton identité, il met en scène l’illusion d’un choix effaçant à ton insu la souveraineté de ton peuple pour mieux légitimer une présélection cooptée par le système parmi un groupe d’élite maintenant ainsi le pouvoir en place.

Je suis libre de ne pas être l’instrument des rouages de ce pouvoir corrompu, je suis peut-être un idéaliste anti-conformiste, on affirmera même qu’il ne mène à rien de ne se positionner nul part, que cela servira au contraire les mauvaises causes politiques …

Je dis non, ma conviction est tienne, tu seras toujours présente dans mon âme et je ne consentirai pas à cette servitude volontaire en donnant ma voix sous prétexte que l’on a pas mieux à me proposer .

Qu’ils soient de gauche de droite où dans les extrêmes, l’ensemble de ces personnages et leur partis eux n’ont jamais consenti qu’à une seule chose, servir les intérêts des patrons, des groupes financiers, des multinationales, des banquiers à qui ils ont tous, l’un après l’autre vendu les valeurs de ton pays pour se garantir une place au soleil en nous laissant la reconnaissance de dette sur la table.

Ce ne sont que des pantins carriéristes bons qu’à pondre des discours moralisateurs sur le bon sens commun et l’économie, prenant soin au passage de piller en toute impunité les ressources du Tiers monde, finançant les guerres, tout en s’enrichissant sur la pauvreté, sur les fonds publiques, sur la crise énergétique et écologique mondiale.

Chaque élection nourrit en toi les mêmes espoirs, l’espoir d’un changement, ou du moins l’espoir qu’on évitera le pire et ainsi on se satisfait de tourner en rond années après années sans comprendre que finalement on est pas moins lâche que l’abstentionniste que l’on insulte, on a simplement peur d’un changement véritable, parce que nous n’avons pas la bonne solution pour l’amorcer.

 

Je ne suis pas un lâche, je veux me battre pour toi ma bien aimée, mais pas dans cette bataille, pas sur ce terrain qui n’est pas le mien, pas avec ces armes qu’on dit être les miennes mais ne sont plus que des coups d’épée dans l’eau… Ouvrons les yeux ce combat là est déjà perdu d’avance.

Nous nous obstinons à nous choisir un souverain dans l’espoir qu’il parlera en ton nom, toi qui appartient à tous comme à personne, ce traître se posant en maître érige à chaque scrutin une nouvelle statue à ton image, l’expose dans son hall et fait payer la visite…

 

Il y a d’autres combats à mener qu’une promesse d’exploitation consentante, un combat que nous n’avons pas encore les moyens de mener par les urnes :

 

Mes concitoyens parlent de rendre le vote obligatoire?

Laissez-moi me marrer… je voterai quand la constitution rendra l’application d’un programme obligatoire à défaut de quoi elle permettra la destitution de ses représentants à la demande du peuple !

Je serais pour le vote obligatoire quand on aura le pouvoir d’exiger une transparence totale sur les ressources financières de nos dirigeants, quand nous aurons le pouvoir d’exiger leur démission en cas de fraude, détournement ou toute autre infraction qui les rendrai inéligibles à vie.

Je serais pour le vote obligatoire quand le vote blanc sera pris en compte dans les suffrages aboutissant à de nouvelles élections s’il obtient quorum (seuil minimal de voix qui doit être représenté pour qu’un vote soit valide).

Je serais pour le vote obligatoire quand la constitution donnera à un corp électoral, et non au Président de la République le pouvoir d’être à l’initiative d’un référendum populaire, que celui-ci soit normatif (adoption d’un texte législatif ou constitutionnel), abrogatif ( suppression d’un texte) ou même consultatif (demande d’opinion aux électeurs ).

Je serais pour le vote obligatoire quand le peuple aura le pouvoir de modifier sa constitution par demande de Référendum et pas seulement le pouvoir de l’accepter ou non, pour qu’elle soit finalement ratifiée en douce sans son accord ( par exemple : la constitution Européenne ) !

 

Liberté mon amie, mon amour je ne t’ai pas oubliée.

De mes mains, par mes propres armes je te dessinerai, comme je l’ai toujours fait…

liberté

 

 

A CaLé Story …

postrogue1

postrogue2

postrogue3

Je sais pas si c’est de sentir l’effervescence de la nature renaissante en cette fin d’hiver, ou bien par mégarde, dans un moment d’immense solitude, d’avoir malencontreusement lu la rubrique  »Sexo »d’un vieux Cosmopolitain de janvier 1998, qui traînait en salle d’attente, mais ce genre de petites anecdotes semble m’inspirer quelques vérités fondamentales :

Dans un couple, il est essentiel de communiquer, d’échanger ses opinions, partager ses sentiments et prendre des décisions en binôme.

Il en résulte parfois une alchimie si intime et complexe qu’elle devient intuitive … à tel point qu’on est capable inconsciemment d’anticiper les besoins de l’autre !

C’est dingue non ?!

Enfin bref, quand ma moitié m’a proposé une alternative, entre pleurer son absence, et emmener mon fiston voir le nouveau Star Wars sans elle … un choix difficile convenons-en !!!

Par noblesse… faisant preuve d’un profond respect pour elle et son sacrifice… j’ai donc décidé d’aller baver comme un gosse devant l’exceptionnel « Rogue One » … Au nom de l’amour .

C’est beau l’harmonie.

 

CaLé