Sans armes, ni haine, ni vi… ah bah si en fait

braquage Quand j’ai lancé ce blog il y a quelques mois, je l’ai introduit avec une célèbre citation

« Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus forts »

Pour ce qui sera probablement le dernier post de cette année 2013, je vais reprendre l’expression au pied de la lettre puisque un nouveau revers de fortune m’a très récemment donné l’opportunité d’envisager ma propre mort …d’assez près n’ayons pas peur de le dire !

(ce qui n’arrive tout de même pas si souvent )

AAAaaah les fêtes de fin d’année !… quand on travaille dans le commerce durant cette période c’est l’effervescence, les achats de cadeaux, les enfants surexcités, les décorations de Noël, le champagne foie gras, les braquages à main armée …La routine quoi .

Je n’écrirais pas pour raconter cette petite mésaventure, même si je suis tenté de le faire considérant le nombre de conneries qu’ont pu inventer les journaux « le dauphine » et « la tribune de Genève », c’est là qu’on se rend compte que les journalistes sont comme les mauvaises langues qui répandent les rumeurs, pressés de faire du sensationnel, ils n’ont pas le souci de la vérité. On raconte votre histoire en parlant de choses que vous avez vécues … et vous n’étiez même pas au courant c’est assez magique !

 

Sans rentrer dans les détails, je dirais simplement que ce jour là en présence des clients, deux hommes armés ont pris d’assaut la caisse centrale du magasin, et j’ai risqué mon cul pour ne pas laisser les petits copains dans la merde…

Je suis peut-être stupide mais j’ai fait ce que je devais sans hésiter, bref si j’en parle ce n’est pas pour en débattre ni pour me faire mousser.

En fait ce qui me trotte dans la tête c’est que je n’ai pas vraiment eu peur, bon une arme qui vous regarde dans les yeux ça fait quand même un petit quelque chose, mais je suis très loin d’en rester choqué, mon caleçon est resté propre, et je n’ai pas les genoux qui tremblent …

Pour être franc c’est ça qui m’empêche de trouver le sommeil depuis, à me demander même si j’étais bien présent à ce moment là !

C’est alors qu’intervient cette éternelle question, fondement rationnel qui érige tous les plus grand mystères de l’univers…  « Pourquoi ? »

Si je dresse un petit bilan annuel, je suis bien obligé d’admettre que la tendance 2013 n’a pas été fameuse… plutôt difficile même.

La réponse me parait donc assez claire, la vérité c’est qu’il faut bien plus de courage pour affronter la vie que pour affronter la mort.

C’est un constat un peu effrayant vu comme cela mais c’est pourtant vrai.

 

J’ai manqué de confiance ces derniers mois, c’était sans compter sur la médisance et la jalousie des gens ( on a tous un peu l’âme d’un journaliste quand on juge les autres ) et ma plus grande erreur aura certainement été de céder à la peur .

J’ai parfois fait beaucoup trop de mal et j’ai peur de recommencer, j’ai peur de perdre ceux que j’aime du plus profond de mon âme, peur d’aimer et de souffrir, j’ai peur de prendre le temps, d’être moi-même, d’être patient…

j’ai peur de ne pas être à la hauteur de mes envies.

 

Cette peur que j’ai traîné cette année m’aura handicapé sur beaucoup de points, elle m’a conduit à réagir de façon assez stupide mais elle m’a surtout empêché d’écouter mon cœur et de faire confiance à mon intuition.

Le résultat c’est que j’ai donné trop d’énergie à vouloir brusquer des forces que je ne maîtrise pas, et je vous le dis en toute honnêteté à trop se laisser dominer par ses peurs on ne peut vivre que dans l’angoisse et le doute, ce qui n’apporte que souffrance et désillusion…

J’ai failli passer du côté obscur de la Force, mais depuis ce braquage je crois que je commence à comprendre que quelque chose en moi est bien plus fort que la peur, parce que ce n’est pas la peur qui m’a poussé à faire ce que j’ai fait .

C’est l’espoir, une intuition qui ne m’a jamais abandonné malgré mes doutes, qui m’a poussé à me battre pour mon fils, pour ceux que j’aime, pour faire ce qui est juste.

Je ne suis pas invincible, mais quelque chose à changé, et je suis déterminé à prendre les choses en main .

Merci à ceux qui m’ont soutenu et m’ont fait confiance.

Pardon à ceux que j’ai pu blesser

 

 

Pour terminer ce petit bilan un peu égocentrique sur cette belle année 2013, un petit extrait de ce qui est pour moi le meilleur son de l’année.

 

« Yesterday is History, tomorrow’s a mystery ! I can see you looking back at me,

baby keep your eyes on me (…) »

 

« Now I say goodbye to the old me it’s already gone »

 

 

Bonne année 2014 à toutes et tous

9 réflexions au sujet de « Sans armes, ni haine, ni vi… ah bah si en fait »

  1. pascale mention

    oui … tes frères disent j’aime… ton père me dit…. aaaaarrrrghhhhh … émotion… mais les hommes ne montrent pas leurs émotions et ne les expriment pas quand ça les touchent trop fort ….. vielles èducation???? ^^

  2. Circe

    Si je résume bien: tu as risqué ta peau face à deux types armés de flingues, alors que la plupart des gens sont paralysés de trouille face à un ado de 13 ans désarmé qui dévalise une bonne femme au détour d’un tunnel de métro. Même en tenant compte de la décharge d’adrénaline que tu as dû avoir, cela fait de toi un agissant. Quelqu’un qui est capable de mobiliser ses forces dans un but précis, de se secouer quand il le faut, quand la majorité des gens n’est capable que de rester sur place dans la même situation. Personnellement, je pense comprendre tes peurs et des hésitations qui peuvent se transformer en angoisses handicapantes (j’ai un peu les mêmes). Mais je pense également que tu es de ceux qui ont la capacité de les dominer, parce qu’il ont en eux de formidables réserves de volonté.
    Les médisants et les jaloux existeront toujours. Celui qui entreprend, surtout s’il réussit, réveille automatiquement la médisance et la jalousie. Ce n’est pas pour autant qu’ils doivent t’arrêter et ils auront toujours moins de poids dans ta vie que tes amis, ta famille, et ton adorable fiston.
    Bonne chance pour 2014 et que cette nouvelle année t’apporte toute la réussite que ton immense talent appelle.

  3. CaLé

    Merci à « toutes » (parce qu’il n’y a que les femmes qui savent m’écrire sur ce blog) je sais pas ou je vais mais je sais que je suis sur le bon chemin, la force est avec moi

  4. Isabelle

    Que dire de plus que tes dires nous touches, Tu as toujours eu mon estime et je te fait confiance pour relever tous les défis 2014. Que la force soit avec toi.

  5. pascale mention

    Il va falloir que tu te pardonnes Fabien … tu n’es pas le seul au monde à avoir fait souffrir quelqu’un …. tu as souffert toi même …. les autres reprennent leur vie et font d’autres expèriences !!! tu y arriveras !

  6. pascale mention

    que dire ??? … ton texte est magnifique déjà …! et effectivement tu as pensé aux autres sans penser à toi et au fait que tu risquais ta vie … certains qui ont fait la même chose que toi ne sont plus là…!
    Et même pas une petite bouteille de champagne pour te remercier ???? rien … j’espère qu’il n’y aura pas de prochaine fois … mais au cas ou … tu feras comme les autres .. tu resteras couché à l’abris !!!!!
    Garde l’espoir mon fils et vis ta vie à donf !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>